Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Marmande Info           site non officiel et libre

Marmande Info site non officiel et libre

Site non officiel Informations du Marmandais et d'ailleurs n'écartant pas le satirique. A partager sans modération. Pour être prévenu des nouveaux billets diffusés abonnez-vous .

30 Mars 2015

Là aussi le FN lui permet de sauver son siège

Là aussi le FN lui permet de sauver son siège

Publié par Bernard Dehaine à 06:49am - Voir le commentaire ()

30 Mars 2015

Il gagne gr-ace au FN

Il gagne gr-ace au FN

Publié par Bernard Dehaine à 06:36am - Voir le commentaire ()

29 Mars 2015

Elections départementales: le Lot-et-Garonne reste à gauche

Les conseillers de gauche conservent leurs sièges.

Publié par Bernard Dehaine à 19:47pm - Voir le commentaire ()

29 Mars 2015

Le Chef de l'Etat et son premier ministre suivent...

Le Chef de l'Etat et son premier ministre suivent...

Le Chef de l'Etat et son premier ministre suivent la mode bleue

Publié par Bernard Dehaine à 08:02am - Voir le commentaire ()

28 Mars 2015

Votez demain

Qu'est-ce qui va changer ?

L'éducation. Les régions, qui gèrent déjà les lycées, se voient attribuer la gestion des collèges, aujourd'hui à la charge des départements.

L'économie et l'emploi. Les 14 grandes régions annoncées lundi héritent de compétences uniques. Pour éviter les doublons, ces super-régions seront la "seule collectivité compétente" pour soutenir les entreprises et porter les politiques de formation et d'emploi. Les conseils départementaux perdent ainsi une partie de leurs compétences en matière d'aide au développement économique.

Les transports et infrastructures. Les régions seront seules compétentes pour intervenir sur les transports, "des trains régionaux aux bus en passant par les routes, les aéroports et les ports". Jusqu'ici, le conseil départemental avait en charge la gestion de certains transports collectifs ainsi que la gestion de la voirie. Il était aussi chargé des ports.

Ce qui reste aux départements. D'autres compétences des départements devraient revenir aux intercommunalités (communautés de communes, urbaines, d'agglomérations ou métropoles...). Si le département peut agir à la marge sur l'environnement, le sport ou la culture, il lui reste une compétence primordiale : l'action sociale. En effet, c'est lui qui gère les aides à l'enfance, aux personnes handicapées, aux personnes âgées, le versement du RSA... Et le conseil départemental restera aussi l'assemblée où siègent les conseillers départementaux (environ 4 000) qui seront renouvelés à l'automne 2015, en même temps que les conseillers régionaux, comme l'a annoncé François Hollande.

Alors, la mort des départements, c'est pour quand ?

"Dans ce nouveau contexte, le conseil général devra à terme disparaître, écrit le président de la République. La création de grandes régions et le renforcement des intercommunalités absorberont une large part de ses attributions." Pour cette lente mort des départements, le chef de l'Etat s'en remet aux parlementaires, appelant à "une révision constitutionnelle prévoyant la suppression du conseil général en 2020"

Fallait-il assécher les compétences des départements sans pour autant les supprimer ? "Si l'on parle de simplification du 'millefeuille' territorial, la réponse est sans appel : il y a trop de niveau de collectivités locales en France", répond Jean-Luc Bœuf,  expert à l'institut Montaigne, haut fonctionnaire territorial et professeur en histoire et finances des collectivités. Contacté par francetv info, il nuance toutefois : "Il faut regarder la façon dont la société française est organisée depuis 250 ans. Les services postaux, la sécurité sociale, les chambres des notaires, des médecins, des pharmaciens... Tout est départementalisé. On peut passer à l'échelon régional, mais cela aura un coût."

"Si on fait semblant de supprimer le département, ce sera un entre-deux et une fausse réforme", prévient Jean-Luc Bœuf. Pour Olivier Dussopt, député PS de l'Ardèche et spécialiste des collectivités locales, il faut laisser du temps au temps. "Nous avons jusqu'à 2017, puis 2018 pour renforcer les compétences des régions et des intercommunalités. Nous serons alors dans un nouveau contexte pour se poser la question du département", estime l'élu, interrogé par francetv info. 

Le député socialiste met en avant le "temps technique très important" avant que les départements ne ferment boutique : "On ne peut pas basculer les personnels ou encore le versement du RSA d'un coup de baguette magique, cela risquerait d'entraîner d'énormes blocages." 

Publié par TOMATO à 14:43pm - Voir le commentaire ()

28 Mars 2015

Bison futé ne vous annoncera pas de tels bouchons...

Bison futé ne vous annoncera pas de tels bouchons sur votre route de vacances

Publié par Bernard Dehaine à 10:51am - Voir le commentaire ()

28 Mars 2015

Pour changer votez

J'ai bien l'impression que c'est une heure de moins alors pour la déprime ?

J'ai bien l'impression que c'est une heure de moins alors pour la déprime ?

Publié par TOMATO à 10:39am - Voir le commentaire ()

28 Mars 2015

Le coq de LECOQ

Le coq de LECOQ

Publié par Bernard Dehaine à 08:59am - Voir le commentaire ()

28 Mars 2015

Le chateau de Chalais

Publié par TOMATO à 08:46am - Voir le commentaire ()

28 Mars 2015

Découverte église monolithe

Découverte église monolithe
Découverte église monolithe
L’ÉGLISE SOUTERRAINE SAINT JEAN

Creusée au XII° siècle est un lieu d’émotion intense et elle témoigne de la ferveur chrétienne du Moyen Age.

Sa vocation première fut d’abriter des reliques conservées dans une succession de fosses et dans un reliquaire dont la forme s’inspire de celle du Saint sépulcre découvert à Jérusalem lors de la première croisade . Il a été réalisé par évidement de la paroi calcaire. Il peut donc être qualifié de monolithe.

Publié par TOMATO à 08:18am - Voir le commentaire ()